Peste porcine africaine (PPA) : Poursuite de la déctection des cas sauvages en Italie continentale

publié le 8 juillet 2022

La France est indemne de la peste porcine africaine mais la dynamique de déplacement du virus en Europe fait peser une menace permanente sur les populations de sangliers et de porcs de l’Hexagone. La maladie
est installée depuis 2014 dans la faune sauvage en Europe de l’Est et est régulièrement détectée dans des élevages de porcs. Elle a été découverte en janvier 2022 en Italie du Nord (Piémont, Ligurie), à moins d’une centaine de kilomètres de la frontière française.
Son introduction en France pourrait avoir des conséquences socio-économiques et sanitaires graves pour les filières professionnelles concernées, justifiant la mobilisation de l’ensemble des acteurs concernés de l’élevage, de la faune sauvage et de la chasse.

Suite à l’arrivée de la PPA de génotype II dans le Piémont et la Ligurie en Italie, des messages de sensibilisation ont été adressés aux acteurs impliqués dans la surveillance de la PPA en France par la DGAL. Les services de l’Etat et les différentes organisations professionnelles sont mobilisées pour redoubler de vigilance et augmenter la surveillance notamment chez le sanglier, la surveillance événementielle étant une modalité indispensable pour une détection précoce de toute introduction.

Plus d’information sur le site du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation

Au 27/03/2022, 72 cas de sangliers ont été déclarés en Ligurie (n=31) et dans le Piémont (n=41) sans extension de la zone de détection.

Plus d’information sur le site de la plateforme ESA.