Communiqué de presse du comité régional Grandes cultures 2022

publié le 8 juillet 2022

Hauts-de-France : un comité régional des grandes cultures investi dans les travaux pour faire progresser la filière céréalière

Le Comité Régional des Grandes Cultures de la région Hauts-de-France s’est réuni le 1er juillet 2022.

Un point détaillé a pu être fait sur l’anticipation des moissons à venir. Le comité a pris connaissance des analyses et des estimations établies par FranceAgriMer, par les services de la DRAAF et par Arvalis concernant les surfaces de production, les conditions de culture et les prévisions de rendement pour la récolte 2022. Les membres du comité, au vu de leurs connaissances et de leurs observations quotidiennes du terrain, ont estimé que les prévisions de rendements moyens, dans l’état actuel de la situation, s’établissaient autour des valeurs suivantes pour la région : 89 quintaux par hectare pour le blé tendre, 86 pour l’orge d’hiver, 52 pour l’orge de printemps, 38 pour le colza et 35 pour le pois. Le comité souligne toutefois que des différences marquées sont à prévoir en fonction des zones dont la qualité des sols et le bilan hydrique sont sensiblement différents.

Il rappelle également que chaque acteur de la chaine de production, des agriculteurs aux maillons finaux en passant par les organismes stockeurs, doit se mobiliser pour veiller à préserver la qualité des différents lots récoltés. L’ensemble des acteurs professionnels membres du comité sont pleinement mobilisés en ce sens.

Dans le contexte particulier de la guerre russo-ukrainienne, la situation des marchés céréaliers et oléo-protéagineux présentée par les services de FranceAgriMer a été particulièrement appréciée par les membres du comité.

Suite à l’étude d’Intercéréales et d’Arvalis sur l’adéquation entre l’offre et la demande pour la filière blé tendre, des « forums blé tendre » ont été mis en place dans six grands bassins de production, pour mieux identifier et caractériser, sur le plan variétal et le plan logistique, l’offre en fonction des débouchés des blés français. Le forum blé tendre Nord/Seine/Normandie, regroupant les régions Hauts-de-France, Normandie et une partie du Grand Est (Ardennes et Marne) a ainsi vu le jour. Au cœur de ce bassin, la localisation privilégiée et le potentiel de la région Hauts-de-France tant au niveau quantitatif que qualitatif (20 % de la production nationale provient de la région) sont des atouts majeurs pour répondre aux nombreux débouchés intérieurs ou internationaux. Après une première réunion en avril avec l’ensemble des acteurs de la filière blé tendre, les travaux du forum se poursuivront jusqu’en octobre 2022.

Enfin, avec le démarrage des chantiers de moissons, un plan régional de lutte contre les feux de moisson a été établi à la demande du Préfet de Région. Ce sujet étant une préoccupation majeure du comité pour toute la filière grandes cultures, le dispositif mis en place l’année passée par les services territoriaux de FranceAgriMer Hauts-de-France est réactivé cette année, et amélioré. Il consiste à contacter les principales coopératives couvrant l’ensemble de la région Hauts-de-France (UNEAL, CERESIA, NORIAP et AGORA). Celles-ci s’engagent à transmettre régulièrement les données précises sur l’avancement des moissons sur leurs différentes zones de collecte. L’objectif est d’établir un suivi périodique et homogène des moissons, dont la fréquence sera conditionnée aux facteurs de risques d’incendie (données météorologiques, sècheresse de la végétation…). Ces informations ainsi collectées permettront de mieux positionner les moyens humains et matériels de lutte contre les incendies pour des interventions plus localisées et plus rapides.