Communiqué de presse - Comité régional Grandes Cultures 2023

Hauts-de-France : un comité régional des grandes cultures renouvelé pour dynamiser ses filières.

Les comités régionaux des céréales, définis dans le code rural et élargis aux autres grandes cultures, sont chargés d’émettre tous avis utiles sur l’organisation et le fonctionnement des filières. Composés de représentants professionnels, ils participent à l’élaboration des prévisions de rendement des céréales et oléo-protéagineux destinées à être présentées au conseil spécialisé grandes cultures de FranceAgriMer, concourant ainsi à l’évaluation de la récolte nationale. Au-delà, ils constituent des instances de concertation régionales appréciées et utiles aux filières et aux pouvoirs publics.

Le Comité régional « grandes cultures » de la région Hauts-de-France s’est réuni le 28 juin 2023. A l’occasion de son renouvellement, il a élu à l’unanimité, pour les trois années à venir, son président, Luc VERMERSCH et ses deux vice-présidents, Armel LESAFFRE et Paul JACQUELIN.

Un point détaillé a pu être fait sur l’anticipation des moissons à venir. Le comité a pris connaissance des analyses et des estimations établies par FranceAgriMer, par les services de la DRAAF et par Arvalis concernant les surfaces de production, les conditions de culture et les prévisions de rendement pour la récolte 2023. Les membres du comité, au vu de leurs connaissances et de leurs observations quotidiennes du terrain, ont estimé que les prévisions de rendements moyens, dans l’état actuel de la situation, s’établissaient autour des valeurs suivantes pour la région : 88 quintaux par hectare pour le blé tendre, 83 pour l’orge d’hiver, 66 pour l’orge de printemps et 38 pour le colza. Le comité souligne toutefois que des différences sont à prévoir en fonction des zones dont la qualité des sols et le bilan hydrique sont sensiblement différents.

Un point d’étape relatif au forum blé tendre Nord/Seine/Normandie a été réalisé. Regroupant le bassin de production des régions Hauts-de-France, Normandie et une partie du Grand Est (Ardennes et Marne), ses travaux, menés conjointement avec Intercéréales et Arvalis, permettent de mieux identifier et caractériser, sur le plan variétal et le plan logistique, l’offre en fonction des débouchés des blés. Au cœur de ce bassin, la localisation privilégiée et le potentiel de la région Hauts-de-France tant au niveau quantitatif que qualitatif (20 % de la production nationale provient de la région) sont des atouts majeurs pour répondre aux nombreux débouchés intérieurs ou internationaux. Après une troisième réunion en mai chez SENALIA à Rouen avec l’ensemble des acteurs de la filière blé tendre, les travaux du forum s’achèveront en novembre 2023 pour une restitution générale lors du colloque filière blé tendre sur le bassin le 28 mai 2024.

La réunion a également été l’occasion pour Intercéréales et Terres UNIVIA d’évoquer leurs actualités. Parmi celles concernant les Hauts-de-France, le « projet de territoire témoins » a été présenté. S’inscrivant dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt lancé en 2022, il est porté par la banque des territoires. Initiative innovante dans la continuité des plans agro-écologique et PAT de la région, il a pour objectif de s’assurer que les céréales et produits céréaliers seront toujours adaptés aux attentes des consommateurs de demain.