Contenu

Influenza aviaire - niveau de risque "élevé" sur l’ensemble du territoire national

De nombreux foyers d’influenza aviaire se sont déclarés en Europe ces dernières semaines dans la faune sauvage ou dans des élevages. Le virus circulant est un virus Hautement Pathogène, en majorité de sous-type H5N8, non transmissible à l’Homme.

La forte dynamique d’infection au sein de l’avifaune sauvage dans le Nord-Ouest de l’Europe est présente dans un couloir actif de migration descendante en amont de la France. La situation épidémiologique nationale est ainsi extrêmement évolutive du fait de ces migrations

L’ensemble du territoire national métropolitain est passé en niveau de risque « élevé » à compter du 17 novembre 2020.

L’élévation du niveau de risque induit l’application de mesures de prévention fixées à la fois par l’arrêté du 16 mars 2016 et par celui du 8 février 2016 relatif à la biosécurité en élevage de volailles.

Les mesures induites par le niveau de risque « élevé » comprennent :
- la claustration des volailles ou protection de celles-ci par un filet avec réduction des parcours extérieurs ;
-  l’interdiction de rassemblements d’oiseaux ;
- l’interdiction de faire participer des oiseaux originaires des zones concernées à des rassemblements  ;
- l’interdiction de transport et de lâcher de gibiers à plumes ;
-  l’interdiction de l’utilisation d’appelants.

De plus, les mesures suivantes s’appliquent :
- la surveillance clinique quotidienne dans les élevages commerciaux et non commerciaux ;
- l’interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l’arrivée de la France ;
- la vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.

En complément de la biosécurité des élevages, la claustration demeure la disposition la plus sécuritaire vis-à-vis du contact avec les oiseaux sauvages

POUR EN SAVOIR PLUS : https://agriculture.gouv.fr/tout-ce...

crédits photo : Pascal.Xicluna/agriculture.gouv.fr