Contenu

Bilan annuel de l’emploi agricole en 2019

Bilan annuel de l’emploi agricole en 2019

Actifs agricoles non salariés et salariés en Hauts-de-France en 2000, 2010 et 2019

En 2019, le nombre d’unités de travail agricole (UTA) s’élève à 42 000 dans les exploitations agricoles des Hauts-de-France, 3 700 de moins qu’en 2010. Les chefs d’exploitation et coexploitants représentent toujours le coeur de cette main-d’oeuvre (59 %) alors que les actifs familiaux non salariés sont de moins en moins nombreux (4 %). La part de salariés (37 %) a progressé de 4 points par rapport à 2010. Ces évolutions s’expliquent par la progression des formes sociétaires au détriment du statut individuel, qui a permis à un plus grand nombre d’actifs familiaux de prendre le statut de coexploitant, mais aussi par l’agrandissement des exploitations.
La main-d'oeuvre permanente dans les Hauts-de-France (en nombre de personnes)
La main-d'oeuvre des exploitations dans les Hauts-de-France (en UTA)

Le volume de travail d’une exploitation dépend fortement de son orientation principale. Les élevages herbivores ont une main d’œuvre essentiellement familiale tandis que les élevages hors-sol font davantage appel aux salariés. Les grandes cultures nécessitent nettement moins d’UTA que les exploitations horticoles, maraîchères, fruitières ou viticoles. Celles-ci, peu présentes dans la région, ont des besoins importants en travailleurs saisonniers ou occasionnels.


Actifs agricoles dans les départements des Hauts-de-France en 2019 Nombre d'UTA moyen par exploitation et par orientation technico-économique (OTEX) en Hauts-de-France en 2016
Méthodologie et défintions L'emploi agricole dans les régions françaises en 2019


Vous pouvez télécharger l’essentiel
Bilan annuel de l’emploi agricole en 2019 (format pdf - 480.2 ko - 08/06/2021)