Contenu

1er Colloque ECOANTIBIO en région Hauts-de-France

C’est le 5 novembre 2019 que ce premier colloque Ecoantibio s’est tenu dans les locaux du Lycée agroenvironnemental de Tilloy-les-Mofflaines (62).

Organisé par la DRAAF, en partenariat avec la FRGTV (Fédération Régionale des Groupements Techniques Vétérinaires) des Hauts-de-France, ce colloque a réuni près de quatre vingt dix personnes : professionnels et futurs professionnels du monde l’élevage, vétérinaires et institutionnels ; parmi lesquels une délégation d’élèves et de formateurs du Lycée agricole de Vervins (02).

La journée s’est déroulée en deux temps :
- une première partie rythmée par des exposés qui ont concerné la santé humaine, la santé animale et l’environnement sous l’approche "One Health - Une seule santé" ; avec une mise en lumière de l’articulation des politiques publiques mises en œuvre dans la lutte contre l’antibiorésistance ;
- une deuxième partie dédiée au programme Ecoantibio et faisant la part belle aux témoignages de vétérinaires et d’éleveurs autour d’expérimentations et de réussites dans le cadre de la réduction de l’usage des antibiotiques en médecine vétérinaire.

Retrouvez ici (format pdf - 862.9 ko - 08/11/2019) le programme détaillé du colloque.


  • En ouverture du colloque, Magali PECQUERY, Directrice Régionale Adjointe de la DRAAF a réaffirmé la place du programme Ecoantibio dans une démarche globale de réduction des intrants, laquelle s’inscrit dans le contexte plus large qui est celui de l’agroécologie.
    Retrouvez ici (format pdf - 64.5 ko - 08/11/2019) ses propos introductifs.

  • L’assemblée du colloque a ensuite accueilli la première intervention intéressant la santé humaine, faite par le Pr Karine FAURE, professeur d’infectiologie au CHU de LILLE et le Dr Corinne DUPONT, Chargée de mission "Lutte contre l’antibiorésistance" à l’ARS : l’antibiorésistance un enjeu de santé publique (format pdf - 7.6 Mo - 07/11/2019).

  • Aurélien MEURISSE a ensuite expliqué en sa qualité de vétérinaire rural, ce que recouvrait la gestion de l’antibiorésistance dans sa pratique quotidienne : sa présentation (format pdf - 2.7 Mo - 07/11/2019) à télécharger.

  • L’antibiorésistance au delà de concerner la médecine humaine et la médecine vétérinaire concerne aussi l’environnement. La maîtrise de la résistance bactérienne aux antibiotiques passe nécessairement par une approche globale et transversale  ; c’est le le concept "One Health - Une seule santé" (format pdf - 775.8 ko - 07/11/2019) intégré aux politiques publiques (format pdf - 742.5 ko - 07/11/2019), qui invite à une approche transdisciplinaire ou multidisciplinaire intéressant chacun de ces trois grands domaines. Une présentation faite par Cathy DUFOUR de la DRAAF.

Après la pause méridienne les participants au colloque ont reçu le témoignage d’éleveurs et de vétérinaires venus partager leurs expériences respectives et leurs réussites. Une belle occasion de faire connaître les initiatives des professionnels du secteur agricole sous un angle positif et valorisant. Ces initiatives sont au service de la sécurité et de la qualité sanitaire ; ce qui représente un atout majeur en termes de compétitivité des exploitations agricoles et de réponse aux attentes sociétales.

En amont et en aval des trois témoignages, Blandine IVART de la DRAAF est revenue sur le succès du premier plan Ecoantibio, a mis en partage les perspectives du deuxième plan Ecoantibio et fait un focus sur la réglementation en matière de médecines complémentaires : le retour sur le plan Ecoantibio 1 (format pdf - 1.1 Mo - 08/11/2019) et le plan Ecoantibio 2 (format pdf - 583.6 ko - 08/11/2019).

Puis, avant de conclure ce colloque, le Dr Vre Vincent BETRAND, Président de la FRGTV a présenté le réseau des vétérinaires référents en antibiothérapie (format pdf - 12.3 Mo - 15/11/2019) ; action Ecoantibio figurant également dans la feuille de route interministérielle de maîtrise de l’antibiorésistance.

Le premier colloque Ecoantibio de la région Hauts-de-France s’est terminé sur la perspective de travaux communs à venir, dans le sens de cette approche transdisciplinaire et plus particulièrement entre médecine humaine et médecine vétérinaire.

Le sujet de la formation des professionnels de santé a aussi été confirmé comme élément stratégique pour une juste prescription des antibiotiques.

Enfin la lutte contre l’antibiorésistance au delà de nécessiter une action coordonnée entre santé humaine, santé vétérinaire et environnement, implique de repenser les comportements ; il est bien question de responsabilité collective et de repenser les modèles de production et économiques ; il est bien question de transition vers de nouveaux systèmes.

  • ici (format pdf - 60.4 ko - 07/11/2019)