Contenu

RICA : 2015 - Une année difficile pour les éleveurs

Avec 42 500 €, le résultat agricole moyen définitif des exploitations des Hauts-de- France remonte en 2015. Les exploitations orientées en cultures s’en sortent en moyenne nettement mieux que celles tournées vers l’élevage.
C’est dans les grandes cultures autres que céréales et oléoprotéagineux que la croissance est la plus forte en 2015, grâce à une production et des prix en hausse. Cette spécialisation reste la seule à réaliser un résultat moyen supérieur aux aides reçues.
Le résultat moyen de l’orientation « Céréales-oléoprotéagineux » progresse également, dans une moindre mesure. Les exploitants de cette spécialité ont bénéficié des baisses de prix des carburants, des produits phytosanitaires et des engrais. Leur endettement est nettement inférieur aux autres types d’exploitations.
A contrario, la dépendance aux aides a en moyenne augmenté pour les éleveurs. Les prix des productions animales, particulièrement du lait, ont baissé pendant que ceux de l’alimentation du bétail ont un peu augmenté.
Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger RICA : 2015 - Une année difficile pour les éleveurs (format pdf - 668 ko - 01/02/2018).