Contenu

Premières tendances

Nord Pas-de-calais
Bien que réputé pour sa forte densité de population (324 hab/km2), son important maillage d’infrastructures et ses industries, le Nord-Pas-de-Calais est aussi une région agricole, les conditions pédo-climatiques y sont en effet très favorables. La surface agricole utile (SAU) représente 66 % de sa surface.
Alors que le région n’occupe que 2,3 % du territoire national, elle représente près de 3 % du nombre d’exploitations et regroupe 3 % des actifs agricoles. La concurrence sur le foncier entre les usages est particulièrement forte dans le Nord. C’est un facteur majeur de différenciation des surfaces moyennes des exploitations : 53 ha pour le Nord, 69 ha pour le Pas de Calais. La qualité agronomique des sols et cette pression foncière expliquent l’importante productivité de l’agriculture régionale.

Pour en savoir plus, téléchargez RA2010 : Premieres tendances du Nord Pas-de-Calais (format pdf - 687.6 ko - 07/12/2015).

Picardie
La concentration était déjà très développée dans la région mais l’avance par rapport à la moyenne nationale se réduit un peu. Les formes sociétaires poursuivent leur essor. Le statut traditionnel d’exploitant individuel ne concerne plus que 57% des exploitations. Les chefs et coexploitants assument 57% du travail agricole. La part des exploitations picardes spécialisées dans les grandes cultures atteint désormais 57%, ce qui représente un gain de 10 points en 10 ans. La suprématie du blé tendre se conforte. Le colza s’installe, en partie à la place de la betterave

Pour en savoir plus, téléchargez RA2010 : Premières tendances de la Picardie (format pdf - 854.5 ko - 07/12/2015).