Contenu

Peste porcine africaine (PPA) : le Ministre demande la création d’une « zone blanche » de sangliers afin d’empêcher toute introduction de la maladie sur le territoire national.

Suite à la confirmation de deux cas de peste porcine africaine sur des sangliers sauvages en Belgique à proximité de la frontière, Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, a réuni ce jour l’ensemble des acteurs nationaux afin de décider de la stratégie sanitaire offensive à mettre en œuvre immédiatement. Cette réunion fait suite au déplacement de Didier Guillaume ce vendredi dans les Ardennes afin d’appeler à la mobilisation l’ensemble des acteurs. Il s’agit de déployer des mesures fortes afin de conserver le statut indemne de la France et de préserver la filière porcine de cette menace économique et sanitaire majeure.

Une « zone blanche », à très haut risque, est mise en place dans un rayon de quelques kilomètres autour des cas belges, au sein de laquelle tous les sangliers devront être abattus dans les prochaines semaines. Didier Guillaume demande à la FNC, l’ONCFS et l’ONF, déjà très mobilisés, une mobilisation maximale pour procéder très rapidement au dépeuplement des sangliers dans cette zone. La zone sera quadrillée par des patrouilles de l’ONCFS et des chasseurs, à la recherche active de cadavres. Dans cette zone toutes les activités forestières seront suspendues. Cette zone sera délimitée par une clôture dont la mise en place débutera dans les prochains jours. Dans l’ensemble de la zone réglementée, tous les élevages seront revisités afin de s’assurer de leur niveau de biosécurité maximal.

Retrouvez le texte intégral du communiqué de presse :
190114_cp_ppa (format pdf - 102.3 ko - 15/01/2019)

Retrouvez le communiqué de presse et le dossier sur la peste porcine africaine sur le site du Ministère :
https://agriculture.gouv.fr/peste-p...

https://agriculture.gouv.fr/les-mes...