Contenu

Outil de diagnostic agroécologique

Stéphane LE FOLL, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, a salué, lundi 5 octobre 2015, le succès des Groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE) et à travers eux la progression de l’agro-écologie en France.

Créés par la Loi d’avenir pour l’Agriculture, l’Alimentation et la Forêt (LAAAF), les GIEE ont déjà dépassé le cap des 100 projets reconnus sur le territoire français, avec un total de 128 GIEE reconnus au 1er octobre 2015.

Pour mémoire, 3 GIEE ont bénéficié d’une reconnaissance en Région Nord - Pas-de-Calais par arrêtés préfectoraux du 20 août 2015 et un second appel à candidatures est en cours à échéance du 30 octobre 2015.

Au cœur du projet agro-écologique pour la France, ces projets collectifs visent la triple performance à la fois économique, environnementale et sociale, à travers la mise en œuvre ou la consolidation de pratiques agro-écologiques.

Le point d’étape du Ministre sur l’agro-écologie a également été l’occasion de présenter l’outil de diagnostic agro-écologique des exploitations. Développé par le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et l’ACTA en associant les acteurs du développement agricole, cet outil de développement agricole a pour objectif d’accompagner les agriculteurs dans leur réflexion autour des performances de leur exploitation, de leurs pratiques et leurs démarches, mais aussi d’estimer leur degré d’engagement dans l’agro-écologie.
Testé par 500 exploitants entre avril et mai 2015, cet outil informatique est accessible librement et gratuitement en ligne sur le site http://www.diagagroeco.org.

Outre l’intérêt de son utilisation dans le cadre de la présentation du diagnostic des exploitations requis dans leur dossier de candidature pour une reconnaissance GIEE, cet outil peut également constituer un point de repère et un levier décisionnel pour les exploitants qui s’interrogent pour entamer une démarche au sein d’un collectif.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la page dédiée sur le site du MAAF.