Contenu

Les installations de chefs d’exploitation agricole dans les Hauts-de-France en 2019

Les installations de chefs d’exploitation agricole
dans les Hauts-de-France en 2019

En 2019, 863 non salariés se sont nouvellement installés en tant que chef d’exploitation agricole (champ MSA, première affiliation) dans les Hauts-de-France. Ils sont 594 à avoir 40 ans ou moins (69 %). Sur les 269 installations tardives (plus de 40 ans), 44 concernent un transfert entre époux. Les installés suite à un transfert entre époux sont majoritairement des femmes. Celles-ci ne représentent que 38 % des installés hors transfert entre époux. (Tableau 1)
Les installations en 2019
Les installations en Hauts-de-France de 2010 à 2019 Les installations en Hauts-de-France par départements en 2019
Installations en 2019 selon l'âge (hors transfert entre époux)

Installations en 2019 selon la spécialisation (hors transfert entre époux)

Les nouveaux chefs d’exploitations hors transfert entre époux sont en 2019 un tiers à s’être spécialisés en grandes cultures (céréales et cultures industrielles), 30 % en polyculture-polyélevage, 11 % dans d’autres cultures. Le quart restant a choisi l’élevage, avec une préférence pour l’élevage de bovins ou une activité liée à l’élevage de chevaux. (Graphique 4)

Installations en 2019 selon la taille (hors transfert entre époux)

Dans la région, 26 % des exploitations des nouveaux installés hors transfert entre époux ont une superficie de 50 ha ou plus et 36 % font moins de 10 ha. Les grandes exploitations en surface sont majoritairement orientées en grandes cultures ou en polyculture-polyélevage tandis que les plus petites concernent principalement la viticulture, le maraîchage et les élevages de volailles ou de chevaux. (Graphique 5)

Installations en Hauts-de-France selon le statut en 2019 (hors transfert entre époux)

A l’inverse de l’ensemble des exploitants de la région, les nouveaux installés sont plus nombreux (58 %) à privilégier la forme sociétaire à la forme individuelle. En 2019, 26 % des installés hors transfert entre époux déclarent exercer aussi une activité non agricole. Ce phénomène concerne d’abord les installés dans les grandes cultures, ensuite ceux orientés en polyculture-polyélevage. (Graphiques 6 et 7)
Part des installés en 2019 (hors transfert entre époux) exerçant aussi une activité non agricole

Agreste Hauts-de-France - Études n°1 - Les installations de chefs d'exploitation agricole dans les Hauts-de-France de 2014 à 2018


Vous pouvez télécharger l’essentiel
Les installations de chefs d’exploitation agricole dans les Hauts-de-France en 2019 (format pdf - 392.3 ko - 29/09/2020)