Contenu

Les activités para-agricoles dans les exploitations des Hauts-de-France : 42 % des exploitations diversifiées développent une activité touristique ou font de la transformation de produit agricole

Les activités para-agricoles dans les exploitations des Hauts-de-France :

42 % des exploitations diversifiées développent une activité touristique ou font de la transformation de produit agricole

En 2016, 2 700 exploitations agricoles des Hauts-de-France, soit une sur dix, exercent une activité para-agricole. 34 % d’entre elles réalisent du travail à façon surtout pour le compte d’autres exploitations. Cette activité permet aux exploitants de rentabiliser leur matériel. 23 % font de l’agritourisme, en majorité de l’hébergement et des activités de loisirs. 19 % transforment des produits agricoles vendus essentiellement en circuit-court et 9 % produisent de l’énergie. Par rapport à 2013, la part du tourisme a devancé la transformation de produits dans la répartition des exploitations diversifiées. Au total, les exploitations développent plus de 3 000 activités, une exploitation agricole pouvant exercer plusieurs activités de diversification.

Répartition des exploitations diversifiées des Hauts-de-France selon leur(s) activité(s) para-agricole(s)

Hauts-de-France : Répartition des exploitations selon la tranche d'âge du chef d'exploitation

Les activités de diversification attirent un chef d’exploitation de moins de 30 ans sur cinq. Ces activités font souvent partie du projet d’installation. Chez ces jeunes, toutes les activités de diversification sont représentées mais la transformation de produits arrive en deuxième place avant le tourisme à la ferme et derrière le travail à façon.


Les ¾ des exploitations développant du tourisme et de la transformation de produits agricoles cultivent moins de 100 hectares. L’orientation économique « grandes cultures », prépondérante dans la région, est bien présente dans les deux activités. L’orientation économique « ovins, caprins et autres herbivores » constitue le quart des exploitations avec tourisme et l’élevage « bovins lait » le quart des exploitations transformant des produits agricoles. La part de chiffre d’affaires, corrélée à la dimension économique, est ainsi plus faible dans les exploitations avec transformation de produits agricoles que dans les exploitations développant des activités touristiques.


Hauts-de-France : Répartition des exploitations agricoles développant une activité de tourisme

Les activités de tourisme comprennent les activités liées à l’hébergement (gîte rural, chambre d’hôte, camping à la ferme…), celles liées à la restauration (goûter à la ferme, table d’hôte, ferme-auberge…) et les activités de loisirs (visites de l’exploitation, fermes pédagogiques, fermes équestres, journées de chasse, location d’ânes...)


Hauts-de-France : Répartition des exploitations agricoles avec transformation de produits agricoles

La transformation de produits agricoles comprend la transformation de tout produit agricole primaire en un produit secondaire transformé. Il peut s’agir de la fabrication de produits laitiers, de la transformation de viande (pâtés, salaisons, conserves…), de conserves de légumes, de la fabrication de confiture, de cidre ou encore de jus de fruits, de la transformation de la laine en vêtements, de la préparation de volailles « prêtes à cuire » ou encore de la simple découpe ou mise en caissettes de viande.


Bibliographie :


Vous pouvez télécharger l’étude " Les activités para-agricoles dans les exploitations des Hauts-de-France : 42 % des exploitations diversifiées développent une activité touristique ou font de la transformation de produit agricole (format pdf - 363.7 ko - 14/01/2019)"