Contenu

L’équilibre de la fertilisation azotée

1-Le référentiel pour le calcul de la dose d’azote à apporter aux cultures ou « La bonne dose, au bon endroit, au bon moment »

Le raisonnement de la fertilisation azotée permet de déterminer la dose optimale à apporter à chaque culture, afin de satisfaire ses besoins tout en tenant compte des objectifs de production et des apports du sol.
Il présente de nombreux intérêts : économique (limitation des achats d’engrais...), agronomique (optimisation du rendement, préservation de la qualité des sols, limitation de la pression parasitaire...), et environnemental (qualité de l’eau, de l’air...).

Le calcul de la dose prévisionnelle d’azote à apporter se fait en début de campagne et permet d’assurer l’équilibre entre les besoins de la plante et les fournitures d’azote disponibles. Il est enregistré dans un plan prévisionnel de fumure (PPF), document précisant la culture envisagée, ses besoins en azote et les apports fertilisants associés. Le PPF doit être réalisé en début de campagne et au plus tard le 30 avril de chaque année. Il est obligatoire en zone vulnérable.

Le raisonnement de la fertilisation azotée est fondé sur la méthode du bilan prévisionnel établie par le COMIFER. Un référentiel de calcul a été défini sur la base des propositions du groupe régional d’expertise nitrates (GREN), composé d’experts agronomes. Ce référentiel précise la méthode de calcul à utiliser pour définir la dose d’azote à apporter aux cultures, ainsi que les valeurs des différents postes. Pour le Nord et le Pas-de-Calais, ce référentiel a été défini en 2012 et révisé par arrêté préfectoral le 9 juillet 2015 (télécharger l’arrêté - 11,6Mo)

2-Les outils pour la fertilisation azotée dans les zones vulnérables du Nord et du Pas-de-Calais

Pour réaliser les plans de fumure prévisionnels (PPF), les agriculteurs peuvent s’appuyer sur des outils performants d’aide au pilotage de la fertilisation développés par les organismes de conseil agricole, ou le document mis en ligne sur le site de la Chambre d’Agriculture (http://www.agriculture-npdc.fr) à télécharger, imprimer et compléter de manière manuscrite.

Ils peuvent aussi utiliser une « calculette » élaborée par les services de l’État, en lien avec les services de la chambre d’agriculture. Elle permet de calculer automatiquement, pour chaque parcelle, la dose d’azote à apporter en fonction des cultures, du calendrier cultural et de la typologie des sols. Elle permet ainsi d’établir et d’imprimer le PPF.

Pour télécharger cette calculette, vous devez ouvrir le fichier suivant sur OpenOffice* (lors de l’ouverture du fichier, vous devez cliquer sur « activer les macros) (télécharger la calculette - 400Ko) :

Avant de commencer les premiers calculs de doses d’azote à apporter, il vous est conseillé de lire la notice (feuillet « notice »), puis de sélectionner la feuille selon le type de culture qui vous intéresse.

* Si vous n’avez pas OpenOffice sur votre ordinateur, vous pouvez le télécharger gratuitement ici