Contenu

Hors-Jeu : Une troupe de théâtre pour sensibiliser les élèves au harcèlement et aux discriminations

« Et si les mots n’étaient pas que des mots ? Et si rire c’était participer à quelque chose de finalement pas si drôle ? Quand on devient soi-même le sujet d’une discrimination, les enjeux diffèrent et l’évidence s’impose. »

Les priorités ministérielles notamment le plan de lutte et de prévention contre les violences et les discriminations et la démarche climat scolaire, initiée en région Hauts-de-France avec l’appui du DNA et de la DGER, sont à l’origine d’un projet régional de sensibilisation et de prévention sur les discriminations. Dans une démarche pédagogique de prise de conscience individuelle et collective, l’enquête Victimation et Climat Scolaire réalisée dans l’ensemble des établissements d’enseignement agricole public de la région a révélé des comportements discriminatoires allant à l’encontre du principe d’égalité et portant atteinte à la dignité de la personne.

La DRAAF Hauts de France s’est rapidement saisie de cette problématique. En choisissant de faire appel à une compagnie de théâtre ayant une longue expérience sur le sujet, une déclinaison en deux formats a été proposée par « La compagnie Idéale » : une représentation théâtrale à destination des apprenants et des équipes éducatives suivie d’un débat puis une formation avec apports et outils pédagogiques.

Ainsi, après un long travail de réflexion, de préparation et de répétition, 7 établissements ont pu participer aux représentations de « La Compagnie Idéale » composée de 4 comédiens.

PNG - 372.4 ko
Les metteurs en scène et les comédiens

L’amphithéâtre de l’EPLEFPA du Pas-de-Calais, site d’Arras, a fait salle comble les 7 et 8 novembre dernier. Ce spectacle de sensibilisation sur les discriminations était ponctué de saynètes théâtrales à effet « miroir » et traitait des thèmes tels que l’obésité, l’homophobie, le sexisme, le harcèlement à connotation sexuelle, le harcèlement moral, le cyber- harcèlement, ainsi que le suicide. 45 minutes durant lesquelles les apprenants et les équipes éducatives ont pu se retrouver et s’identifier dans des situations, qui, malheureusement touchent leur quotidien.

PNG - 315.5 ko
L’amphi de Tilloy et des élèves souvent touchés et émus

Après un tonnerre d’applaudissements, s’en est suivi un débat de réactions à chaud, malgré un début de prise de parole timide et difficile. Les paroles se sont progressivement libérées, les tabous levés : les jeunes se sont successivement appropriés cette thématique si complexe en livrant des témoignages bouleversants. Les élèves ont eu le courage et la dignité de raconter avec leurs propres mots, ces discriminations dont ils ont été victimes, et ont expliqué comment ils s’en étaient sortis en rompant le silence et en trouvant une oreille attentive et bienveillante.
Ce débat très fort et bouleversant a permis aux jeunes de se libérer, encouragés et soutenus par leurs camarades, eux aussi harcelés ou parfois, plus étonnamment, harceleurs.

Paroles d’élèves et des équipes (visibles en vidéos en cliquant sur ce lien) :

« Des représentations comme celles-ci permettent de débloquer les choses et se sentir un peu moins seuls » Valentine
« Au début on rigole et après on est pris par le problème » Flavien
« Je pense que ça fait réagir, il faut continuer à insister même si ce sont des choses choquantes ou qui blessent » Lucas
« Le spectacle nous fait prendre conscience qu’il faut parler » Louis
« J’ai été victime de harcèlement et j’ai pu me reconnaître dans certains exemples » Jennifer
« La pièce était bien jouée, on ressentait beaucoup les émotions à travers les acteurs » Pauline
« Les jeunes se sont livrés, c’était bluffant car en réalité ils ont du mal à le faire » M. Halleux, CPE
« J’ai senti les jeunes en confiance, en connexion avec les acteurs, il est important qu’on travaille ça derrière » P. Vanbreugel, CPE
« Très percutant, c’est la réalité du quotidien, je ne m’attendais pas à autant d’émotion » C. Carpentier, CPE
« Beaucoup d’humour, beaucoup de tristesse. Ça me paraît essentiel de pouvoir passer un message de prévention et de sensibilisation sur le harcèlement » L. Ganaye, infirmière scolaire
« Je ne m’attendais pas à ce qu’on aille aussi vite dans l’émotion. C’était vraiment un grand moment. » R. Peltier, enseignant

Ainsi, ce spectacle pour agir sur les discriminations chez les lycéens servira de socle, afin de construire et de développer maintenant dans chaque établissement un projet d’accompagnement auprès des élèves et des équipes éducatives. Pour cela et dans la continuité de ce projet, la délégation régionale à la formation continue de la DRAAF propose 4 journées de formation à destination des personnels ayant souhaité entrer dans ce dispositif d’accompagnement sur les discriminations.

La pièce sera par ailleurs jouer à deux nouvelles reprises au mois de mars 2020 pour d’autres lycées agricoles de la région.

PNG - 286.5 ko
horsjeu