Contenu

Des résultats 2020 très satisfaisants aux examens de l’enseignement agricole de la région Hauts-de- France

La session d’examens 2020 s’est déroulée dans des conditions inédites compte tenue de la crise sanitaire liée à la covid19. En effet ce sont les résultats du contrôle continu qui ont été pris en compte pour la délivrance des diplômes. Seules les épreuves orales de rattrapage du baccalauréat ont été maintenues. Pour rappel, celles-ci concernent les candidats qui ont eu entre 8 et 10 /20 de moyenne générale.

Au niveau national, les taux de réussite sont tous en progression, globalement +5,9%. La plus forte augmentation est celle du BTSA (+12,3 points) et la plus faible celle du BEPA (+0,2point).

La plus forte augmentation régionale est celle du baccalauréat professionnel (+11,7points), suivi de près par celle du BTSA (+11,4 points) avec un taux de réussite global en progrès de + 6,7 %.
En région, les résultats du baccalauréat S passé dans les établissements de l’enseignement agricole sont toujours très élevés (99,7%) et sont supérieurs à ceux de l’an dernier (+1,6%).
Le taux du bac général S est toujours supérieur au taux national (+1%). Les taux du baccalauréat technologique et du baccalauréat professionnel sont aussi supérieurs aux taux nationaux. (respectivement : +0,5 et +0,2 point).
Le taux de réussite du Brevet d’Etudes Professionnelles Agricole (BEPA) est identique à celui du national. Une seule diminution de taux est constatée pour le Certificat d’Aptitude Professionnelle agricole (CAPa) (-0,4%), ce qui donne un taux inférieur au taux de réussite national (-0,8 point)

Près de 2500 mentions (hors BEPA) ont été délivrées aux diplômés de l’enseignement agricole des Hauts-de-France soit plus de la moitié des candidats admis. A noter, en région, 86% des admis au bac S ont obtenu une mention.

Toutes nos félicitations aux candidats et aux équipes de l’enseignement agricole de la région Hauts-de-France

Des candidats n’ayant pas été admis en juin ont été exceptionnellement autorisés à se présenter à certaines épreuves en septembre. Cette décision fait suite à une analyse minutieuse de leur livret scolaire par les jurys d’examen.