Contenu

La DRAAF Hauts-de-France accueille une délégation japonaise

La direction régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt Hauts-de-France a reçu, du 30 mai au 1er juin 2017, dans le Pas-de-Calais, une délégation japonaise composée de 5 enseignants et de 3 cadres du ministère de l’Agriculture et de l’Education japonais.

Après un premier accueil dans les services centraux du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, la délégation a rejoint le Pas-de-Calais pour un programme dense lui permettant d’appréhender la diversité des facettes de l’agriculture et de l’agroalimentaire des Hauts-de-France, avec un focus sur l’appareil de formation de l’enseignement agricole en prise direct avec les professionnels.

L’occasion de partager des expériences et de confronter des réflexions sur les défis à relever par deux agricultures qui ont des points et des enjeux communs avec un modèle familial prédominant, un attachement aux produits de qualité, des productions très diversifiées, le développement de circuits courts, le vieillissement des générations d’agriculteurs et le renouvellement des générations, les interactions ville-campagne, l’attractivité du secteur et l’évolution vers des pratiques agricoles plus durables. En fond, la question de la formation des agriculteurs et de la mise en œuvre des pratiques agro-écologiques répond à une demande sociétale forte : l’Etat, la profession et les collectivités locales souhaitent encourager cette dynamique vertueuse, soulignant l’enjeu majeur de diffusion les pratiques de demain auprès de tous les agriculteurs. La capitalisation des résultats constitue donc un préalable indispensable qu’il convient d’appuyer.

Il s’agit d’une première, dont l’initiative a rencontré un beau succès car les membres de la délégation japonaise ont été sélectionnés par les autorités japonaises parmi plus de 50 demandes reçues dans le cadre d’un appel à candidatures national. Les membres de la délégation ont ainsi pour mission de travailler concrètement aux partenariats avec la France.

Au cours de ces trois jours, les professeurs de spécialités diverses mais tous impliqués de façon directe sur des sujets d’agronomie, d’élevage, et particulièrement intéressés par les questions de développement durable, de lien au territoire et d’installation des jeunes ont pu rencontrer et échanger avec les partenaires régionaux de l’enseignement et du monde agricole.

Des entretiens ont notamment été organisés sur les thèmes de l’agroécologie, des nouvelles pratiques pour les agriculteurs, de la double performance mais aussi l’installation en agriculture, le lien avec le territoire, la bio économie…

Des visites ont été proposées dans les établissements d’enseignement agricole sur les sites de Tilloy-lès-Mofflaines et de Radinghem mais également dans des exploitations agricoles. La délégation a par ailleurs visité deux salons : Food Connection réunissant les acteurs de la filière agroalimentaire des Hauts-de-France (producteurs, entreprises, acheteurs de la grande distribution, de la restauration collective...) lors de sa deuxième édition le 30 mai à Artois Expo et Tech’Innov organisé par la Chambre d’agriculture du Nord-Pas-de-Calais et ses partenaires pour la première fois le 31 mai, à Tilloy-lès-Mofflaines, dédié à la gestion durable des ressources et à la performance économique des exploitations.

Ce voyage d’étude a également permis aux professeurs japonais de découvrir les produits et spécialités de la région, à l’invitation du préfet du Pas-de-Calais, en présence d’élus, d’acteurs mobilisés pour le développement des entreprises alimentaires, des services de l’Etat mais également lors d’un dîner organisé par la Chambre d’agriculture Nord-Pas-de-Calais et la marque régionale « Saveurs en’Or », en présence de chefs d’entreprise intéressés par l’exportation et mettre en avant la qualité de leurs produits.

Au terme de ces échanges sur le modèle agricole français comparé au Japon, à l’organisation des institutions (Etat, collectivités, chambres consulaires, représentation professionnelle) et à la conception de l’enseignement agricole, plusieurs professeurs ont d’ores et déjà exprimé le souhait de conduire des actions de coopération avec les lycées ou les agriculteurs français. Cette mission va ainsi se prolonger pour identifier et construire dès la fin de l’année 2017 des actions de collaboration en lien avec l’ambassade de France au Japon et le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Naoto Namikawa, chef de la délégation japonaise, directeur du lycée Nohsan de la métropole de Tokyo et directeur de l’association nationale des lycées agricoles japonais, a tenu à souligner que "la délégation japonaise a été très honorée de ce voyage d’étude et remercie chaque intervenant pour la qualité de leurs présentations et des échanges nourris qui ont suivis. La délégation retient notamment le bon niveau d’équipement des lycées agricoles français, dont les outils de travail sont particulièrement performants au niveau des exploitations des établissements. Le statut des lycées agricoles français, établissements autonomes placés sous la tutelle du ministère de l’agriculture, et leur très grande proximité avec le monde professionnel présent au sein des instances décisionnelles des lycées, les ancrent durablement dans leurs territoires et guident les apprenants vers des métiers correspondant aux besoins des filières.

D’ores et déjà, des pistes de collaboration sont identifiées : échanges d’éleves de BTS et apports pédagogiques croisés sur les métiers de l’aménagement paysager, échanges et commercialisation des produits agricoles issus des exploitations des lycées français et japonais, et recherche universitaire à lancer sur l’avenir de la production laitière. La délégation se réjouit donc des travaux communs qui seront lancés au plus vite."